Médias

Suivez l'actualité du Groupe CMBP, vue par les médias.

Article dans L'ECHO REPUBLICAIN du 06/07/2018 Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, se rend au Mesnil-Simon, vendredi 6 juillet après-midi.Son déplacement est centré sur les enjeux de la filière bois, qui emploie plus de 62.000 salariés dans près de 12.000 établissements, essentiellement des PME-PMI, autoentrepreneurs forestiers et entreprises artisanales, répartis sur toute la France.Face aux enjeux de la transition énergétique, les perspectives de croissance du secteur sont fortes. À partir de 14 heures, la secrétaire d’État visitera la PME Charpente menuiserie bâtiment préfabrication (CMBP). Premier lamelliste français, CMBP produit, annuellement, 25.000 m3 de bois lamellé. À 15 heures, Delphine Gény-Stephann participera à une table ronde avec les acteurs de la filière afin de préparer la prochaine signature du contrat de filière bois pour 2018-2020 dans le cadre du Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois)... Retrouver l'article sur le site : https://www.lechorepublicain.fr/mesnil-simon/politique/2018/07/05/la-secretaire-detat-aupres-du-ministre-de-leconomie-et-des-finances-au-mesnil-simon-vendredi_12914250.html#refresh

Article D'ARCHITECTURE BOIS paru le 05/09/2017

Dans le Loir-et-Cher, le siège de la Fédération Française d’Equitation prend forme. Situé dans le Parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron, le chantier accueille une structure en lamellée-collée de grande dimension, réalisée par le groupe CMBP.

« Le groupe CMBP a été retenu chez nous pour ce chantier car, suite à l’appel d’offre, ils se sont avérés être les plus compétents et les plus sérieux. Avec leur bureau d’étude intégré et l’expertise de leurs atelier », se souvient M. Boucan, responsable technique du Centre équestre de Lamotte Beuvron.

Sur ce chantier, le groupe (qui comprend trois sites de production, en région Centre, Bretagne et Bourgogne) a débuté par la modélisation du bâtiment qui mesure 93,6 mètres sur

133,6 mètres et comprend des arcs de 80 mètres de portée libre. « Avec de telles proportions, l’enjeu est de tout prévoir dès la modélisation du projet », explique Sylvain Tierny, directeur technique CMBP.

Les arcs ont été réalisés dans les ateliers de la filiale Gauthier Lamellé Collé, à Sérent (56), en trois parties pour pouvoir être transportés jusqu’au chantier par convois exceptionnels...

retrouver l'article sur le site http://www.architecturebois.fr/un-centre-equestre-en-structure-lamellee-collee/

Article de CMPBOIS paru le 30/08/2017

Les travaux de charpente du Parc Equestre de Lamotte-Beuvron ont commencé début avril 2017 et la structure principale a été levée complètement début juillet. Réalisés par CMBP, de l’étude au levage, en passant par la fabrication en atelier, ils ont nécessité de mettre en oeuvre des arcs de 80 m de portée libre, produits en trois parties dans les ateliers de Gauthier Lamellé-collé et assemblés sur site.

Le bâtiment final du Parc Equestre fait 133 mètres de long.

CMBP a pris en charge toutes les étapes de fabrication de ce projet, à commencer par la modélisation de la structure. « Avec de telles proportions, l’enjeu est de tout prévoir dès la modélisation du projet. » Sylvain Tierny, directeur technique CMBP. Avec un bâtiment final qui mesurera 93,6 mètres sur 133,6 mètres, CMBP a dû fabriquer, acheminer et monter des arcs de 80 mètres de portée libre. Ces arcs ont été réalisés dans les ateliers de la filiale Gauthier Lamellé Collé, à Sérent (56), en trois parties pour pouvoir être transportés jusqu’au chantier par convois exceptionnels...

Retrouvez l'article sur le site http://www.cmpbois.com/articles/cmbp-lamelle-colle-parc-equestre-lamotte-beuvron.html

Article du MONITEUR paru 04/08/2017

Le centre équestre de Lamotte-Beuvron détient le plus grand carrousel français. La portée de sa charpente est colossale.

C ‘est à Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher), à quelques kilomètres d’Orléans, que finit de se monter l’une des plus grandes halles de centres équestres de France. Un édifice qui se distingue par la portée exceptionnelle de sa charpente. CMBP, basé au Mesnil-Simon (Eure-et-Loir), s’est chargé de cette réalisation remportée par appel d’offres. Cette entreprise spécialiste des structures lamellées est intervenue sur l’ensemble de la charpente bois, de l’étude au levage, en passant par la fabrication en atelier. « La phase la plus importante pour ce bâtiment de 93,6 m sur 133,6 m a été la modélisation de la structure. Tout a été calculé et anticipé, y compris le levage ! », souligne Eric Verrière, P-DG de l’entreprise. Un gros travail de bureau d’études : près de 480 heures de calculs et dessins.

« La halle de Lamotte-Beuvron est une structure pyramidale rectangulaire, qui...

Article de BATIRAMA paru le 02/03/2017

Après des années de pertes, les acteurs français du bois lamellé-collé misent sur le rebond de
l'activité, à l'instar du nouveau leader CMBP qui vient de racheter Barlet.


CMBP annonce que par la reprise du site de Barlet en liquidation, il devient le premier
lamelliste de France avec 25 000 m3 de production annuelle. Il est question en effet de
réembaucher sur ce site et de disposer d'une capacité de production qui va permettre de
répondre aux demande avec la plus grande réactivité.


La plupart des lamellistes accumulent ces dernières années des pertes qui poussent à la
restructuration. Pourquoi ? Est-ce que la remise en cause du décret de 2010, imposant un
pourcentage de bois dans chaque construction neuve, les a touchés de plein fouet ? Ou est-ce
la baisse de la commande publique ? ...

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site de BATIRAMA.

Article de FORDAQ paru le 28/02/2017

CMBP annonce que par la reprise du site de Barlet en liquidation, il devient le premier lamelliste de France avec 25 000 m3 de production annuelle. Il est question en effet de réembaucher sur ce site et de disposer d'une capacité de production qui va permettre de répondre aux demande avec la plus grande réactivité.


La plupart des lamellistes accumulent ces dernières années des pertes qui poussent à la restructuration. Pourquoi ? Est-ce que la remise en cause du décret de 2010 les a touchés de plein fouet ? Ou est-ce la baisse de la commande publique ? Il semble bien que le marché diffus de la barre soit accaparé à des prix défiant toute concurrence par les Allemands qui livrent les coopératives et les négoces, pour la bonne raison que le BLC est devenu les standard allemand de la construction à ossature bois et que la France devient pour ainsi dire, au moins de temps en temps, un déversoir de déstockage. Restent les marchés des poutres courbes ou à inertie variable. Sans compter les initiatives pour utiliser des essences locales comme le Douglas ou chez Weisrock le hêtre, ou chez Simonin le chêne.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site de Fordaq.com

Article de CONSTRUCOM paru le 22/02/2017

Le spécialiste du Bois lamellé, CMBP, a racheté la société Barlet Frères. Il espère ainsi s'imposer comme un leader dans sa spécialité en France.

CMBP acquiert l'entreprise Barlet Frères et élargit sa couverture territoriale. "Avec une capacité totale de production de 25 000 m3 de bois lamellé, notre groupe devient le premier fabricant français de structure en bois lamellé" déclare Eric Verrière, Président-Directeur-Général du Groupe CMBP. Après cette opération, le groupe dispose de trois sites de production : CMBP, situé en région Centre (28) capacité de production de 6 500 m3. Gauthier lamellé collé situé en Bretagne (56) capacité de production de 12 000 m3, et Barlet bois lamellé en Bourgogne (71) capacité de production de 6 500 m3.

A noter que CMBP prévoit un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros pour 110 salariés.

Retrouvez l'article sur le site de CONSTRUCOM.